X
JPO - 22 octobre
PPA DIGITAL vous accueille en Journée Portes Ouvertes !
Je m'inscris
Brochure PPA DIGITAL
Découvrez l'école et ses formations
Je télécharge
Une question ?
PPA DIGITAL vous recontacte
Être recontacté

Comment mettre au point une stratégie digitale performante ?

Actualité publiée le 23 septembre 2022

Mettre en place une stratégie digitale est devenu incontournable afin de permettre à une entreprise de bien se développer et de rester concurrentielle. On parle de stratégie digitale lorsqu’une structure utilise les outils digitaux lui permettant de mieux travailler en interne et de mieux communiquer auprès de ses collaborateurs, partenaires et clients.

 

Stratégie digitale

La stratégie digitale : enjeux pour les professionnels

 

Une stratégie digitale peut prendre plusieurs formes : changer les modèles commerciaux en optant pour le e-commerce, mettre en place des logiciels comme les CRM, assurer une présence et une visibilité accrue en ligne, etc. On peut donc considérer qu’une stratégie digitale, c’est savoir intégrer le numérique et tirer parti de ses potentialités de manière transdisciplinaire et transversale pour une structure.

 

Attention, simplement mettre à jour son site internet ou alimenter sa page Facebook ne tient pas de la stratégie digitale. Pour mettre en place de véritables orientations numériques, il est important que les opérations en ligne et que l’utilisation des outils logiciels répondent à des objectifs stratégiques spécifiques.

 

Comment construire une stratégie digitale ?

 

Le digital est un puissant outil de développement des entreprises, qui doit être mis en place au sein de tous les services de la structure : ressources humaines, ventes, gestion ou encore marketing et communication.

 

Les experts qui développent des stratégies digitales pour leurs clients le savent : ces orientations doivent être réfléchies et adaptées aux besoins et au segment économique de chaque entreprise. C’est pour ces raisons qu’ils suivent une méthodologie très technique :

 

– Ils analysent la situation de l’entreprise, ou plus précisément son lien au digital et son degré d’intégration à ses processus de travail. Cette étape leur permet de définir les points forts et faibles de l’entreprise.

– Ils étudient la ou les cibles principales de l’entreprise et leurs usages du digital. Par exemple, si une entreprise souhaite s’adresser aux Millennials, il est évident qu’elle doit développer une stratégie digitale optimisée, puissante et actualisée.

– Ils tirent de ces premières constatations des objectifs techniques et opérationnels en lien avec une meilleure utilisation des outils digitaux : augmenter sa visibilité en ligne, gagner en chiffre d’affaires, optimiser la Supply Chain, etc.

– Ils définissent précisément quels seront les moyens digitaux en mesure de répondre à ces objectifs : community management, utilisation de l’IA pour les tâches automatisées, mise en place d’une workplace ou d’un intranet.

– Ils épaulent leurs clients dans le déploiement des plans d’action et suivent de près l’évolution de leurs indicateurs de performance. Les experts de la stratégie digitale peuvent en effet contribuer à l’intégration du numérique au sien des structures en sensibilisant et en formant le personnel, par exemple.

– Ils effectuent des évaluations de leur stratégie au regard de ces critères et réorientent les opérations le cas échéant.

 

Réussir sa stratégie digitale, c’est d’abord et avant tout pleinement intégrer le numérique à ses processus de travail. Cela suppose donc de changer de posture vis-à-vis du digital et d’adopter une approche globale des leviers du numérique en entreprise.

 

Les professionnels du digital assurent un service d’accompagnement auprès de leurs clients, afin que les entreprises apprennent à faire une juste place au digital et à bien utiliser les outils. PPA DIGITAL forme à ce titre les responsables stratégiques de demain, spécialisés dans le Business et le Digital.

 

Attention, le digital est un milieu qui évolue quotidiennement, pour maintenir constamment une stratégie digitale viable, il est crucial d’effectuer une veille ininterrompue du secteur numérique et de ses avancées technologiques.

Quels sont les outils de la communication digitale ?

Actualité publiée le 19 septembre 2022

La communication digitale est omniprésente : blogs, réseaux sociaux, annonces en ligne, mais aussi newsletters ou notifications. Tous ces outils ont permis à plus de 40 % des entreprises françaises de voir une nette amélioration dans leur relation client et dans leur efficacité opérationnelle. Tour d’horizon des principaux outils de la communication digitale et de leurs performances pour les professionnels.

 

Référencement

Le référencement : l’outil central de la communication digitale

 

De très nombreuses stratégies de communication digitale se focalisent, et à juste titre, sur le bon référencement des sites web. L’objectif est d’améliorer la visibilité du site de l’entreprise sur le net. Les outils de communication digitale pour y parvenir sont classés en deux catégories : le SEO et le SEA. Le premier est appelé « référencement naturel » et se base sur l’utilisation de mot-clé. Gratuit, il est pris en charge par un manager ou un directeur SEO. Le second, le SEA, est payant et utilise la publication d’annonces sponsorisées en partenariat avec Google. À ce titre, la publicité en ligne reste un très bon outil de communication digitale.

 

Assez proche, le blog d’entreprise permet d’améliorer son référencement et d’accroître sa visibilité en ligne. Lorsque le contenu diffusé est de qualité et qu’il est régulièrement actualisé, le blogging devient un excellent outil de communication digitale.

 

Les outils individualisés de la communication digitale

 

Plus spécifique et personnalisée, la newsletter est incontournable dans une trousse à outils de communication digitale. Elle permet de diffuser directement des informations à une liste d’abonnés et ainsi de prévenir d’événements, de promotions ou encore du lancement d’un nouveau produit.

 

C’est un puissant outil, qui peut prendre des formes diverses et fidélise les clients d’une entreprise en assurant des contacts réguliers. Avantage important de la newsletter : elle renforce considérablement les ventes d’une structure, car son taux de conversion est très important.

 

Afin de fidéliser ses clients et d’assurer des contacts proches et réguliers, les stratégies de communication digitale des entreprises incluent désormais les réseaux sociaux. On préconise généralement de se focaliser sur Facebook Twitter, Instagram et LinkedIn. Attention, il est important de choisir la plateforme adaptée à ses échanges et ses publications.

 

A d’ailleurs récemment émergé le SMO pour Social Media Optimization, une technique complexe qui vise à positionner les structures professionnelles sur les plateformes sociales pour augmenter sa visibilité sur le net. Les réseaux sociaux offrent de maintenir un contact quasi-instantané avec ses clients (fidélisés comme prospects). Ils sont d’ailleurs désormais utilisés par les consommateurs pour obtenir des informations sur les produits et contacter le service client des sociétés.

 

Communication digitale : qu’est-ce que le CRM ?

 

Pour Custmer Relashionship Management, c’est un logiciel qui permet une gestion complète de sa relation client. En centralisant toutes les données stratégiques de l’entreprise, le CRM permet d’optimiser ses opérations de communication digitale.

 

Attention, il est important d’opter pour le bon CRM et de le combiner avec une veille technique et constante du secteur digital. Le développement des outils numériques est très rapide et il est important de bien connaître les nouveautés sur le marché pour anticiper les tendances en matière de communication digitale.

 

PPA Digital offre à ce titre un enseignement de très haut niveau technique et académique propre à connaître et à maîtriser tous les outils actuels et futurs de la communication en ligne.

 

Veille, e-mailing, maîtrise logicielle et social media, la communication digitale est une discipline multiple qui requiert de se former pour être pleinement maîtrisée.

Qu’est-ce que la digitalisation de l’entreprise ?

Actualité publiée le 13 septembre 2022

Terme parfois vague et mal compris des entreprises, la digitalisation des sociétés bat son plein et induit de profonds changements pour les structures professionnelles.

 

Digitalisation entreprise

La digitalisation de l’entreprise : les processus internes

 

La digitalisation de l’entreprise consiste à adopter des outils et des processus numériques dans le cadre de ses activités professionnelles. Dans l’industrie, il s’agira d’opter pour des équipements connectés et les technologies de l’industrie 4.0. Pour les entreprises qui œuvrent dans des secteurs de gestions et d’administration, la digitalisation les conduit à adopter des applications de bureautique dans le Cloud, plus propices au travail collaboratif à distance.

 

En interne, la digitalisation de l’entreprise connecte mieux et plus efficacement les collaborateurs entre eux. Les outils du numérique offrent des communications plus rapides, mieux pensées et organisées de manière plus optimale. Grâce aux visio conférences, aux appels via le Cloud ou à la connexion à distance aux espaces collaborateurs, les entreprises parviennent désormais à suivre des rythmes de travail mieux adaptés à une économie mondiale.

 

L’économie numérique et la digitalisation de l’entreprise

 

Le comportement des entreprises avec leur environnement (clients, prospects, partenaires) s’est naturellement transformé au regard de la révolution du numérique. Désormais, aucune structure professionnelle n’envisage ses activités sans recourir au net et à ses outils. Le numérique est désormais systématiquement admis dans les usages professionnels : mails pour communiquer, valeur légale des contrats numériques, etc.

 

Avec l’essor du e-business, la digitalisation des entreprises a offert de créer de nouveaux canaux d’activité et de démultiplier les ventes des entreprises. Les cibles ne sont désormais plus que locales, mais internationales même pour les PME.

 

L’interaction entre les entreprises et leurs clients s’est aussi digitalisée : chatbots, réseaux sociaux, interfaces d’aide en ligne, etc. Le contact direct avec les clients permis par la digitalisation de l’entreprise offre au consommateur de se sentir véritablement pris en compte, voire impliqué dans les processus de création de ses marques favorites.

 

Digitalisation de l’entreprise : les freins

 

Les enjeux d’une bonne digitalisation sont cruciaux pour une entreprise qui désire rester compétitrice. Pour un grand nombre d’entre elles, la digitalisation peut revêtir des difficultés, comme l’intégration des nouveaux outils numériques à ses processus de travail (utilisation proprement dite des outils, passage au numérique et sécurisation des échanges en ligne). Certaines entreprises font aussi état de difficultés quant au rapport entre leurs salariés et l’économie du numérique. La crainte de voir disparaître son emploi ou les disparités dans la maîtrise du digital chez les particuliers est un frein à la digitalisation pour certaines structures professionnelles.

 

C’est notamment pour ces raisons que des professionnels spécialisés dans l’économie digitale offrent des services d’accompagnement à la digitalisation des entreprises. Ces experts analysent les processus de travail de leurs clients et leur proposent des solutions numériques propres à répondre à leurs besoins. Ils sont présents pour épauler la direction et ses employés à maîtriser ces nouveaux outils et œuvrent à une digitalisation sereine.

 

PPA DIGITAL propose des formations spécialisées dans le digital, propres à bien comprendre les enjeux de la digitalisation des entreprises.

 

La digitalisation des processus de travail n’est pas récente et date du début de l’utilisation d’Internet par les professionnels. Elle est néanmoins devenue incontournable pour s’inscrire dans l’économie mondiale numérique.

Quels sont les différents canaux digitaux ?

Actualité publiée le 7 septembre 2022

C’est un fait, les entreprises ont très majoritairement adopté le digital dans leurs processus de travail comme dans leur manière de communiquer. Dans ce contexte de l’économie numérique, à quoi correspond un canal digital et comment choisir les bons canaux digitaux pour soutenir ses campagnes marketing et communication en ligne ?

 

Canaux digitaux

Canaux digitaux : à quoi se réfère l’expression ?

 

Dans le milieu de l’économie numérique, l’expression « canal digital » se réfère à un support permettant de transmettre une information et propice à développer les stratégies de communication digitale d’une entreprise.

Concrètement, il s’agit des moyens digitaux par lesquels une campagne de communication atteindra sa cible. À ce titre, ils sont adaptés et choisis en fonction de chaque entreprise et des objectifs spécifiques qu’elle poursuit.

 

Canaux digitaux : tour d’horizon du net

 

Ils sont désormais très nombreux sur la toile : sites web, réseaux, sociaux, publicité en ligne, etc. Internet s’est positionné comme le média favori des consommateurs et donc de la communication digitale, très loin devant la télévision et la radio.

La flexibilité qu’offrent les canaux digitaux en ligne permet de créer des contenus très personnalisés, offrant aux entreprises d’aller véritablement vers leurs consommateurs en tenant compte de leurs attentes et de leurs retours.

 

À ce titre, les canaux digitaux les plus utilisés dans la communication et le marketing digital sont :

– Les réseaux sociaux.

– Les sites internet ou les blogs d’entreprise.

– L’e-mailing et les newsletters.

– Le référencement : SEO et SEA.

– Le chat bot et l’utilisation de l’IA pour proposer des interactions en ligne.

– Le podcast ou l’alimentation des comptes vidéos.

Les experts en marketing digital accordent actuellement une attention spécifique à l’utilisation du mobile, que les consommateurs privilégient pour effectuer des recherches sur le net. Les canaux digitaux s’y adaptent, au même titre que les campagnes de communication en ligne.

 

Comment bien choisir ses canaux digitaux

 

En marketing et communication digitale, il est important d’effectuer des analyses techniques préalables à ses campagnes afin de déterminer les bons canaux de communication digitaux à utiliser. Choisir les bons formats de contenu, le bon support de diffusion et le juste environnement sont des caractéristiques qui influent considérablement sur la réussite d’une campagne en ligne.

 

Pour y parvenir, les directeurs marketing conduisent des analyses de concurrence, des habitudes de consommation de leur cœur de cible et effectuent des évaluations précises des précédentes campagnes. Ils dressent également des études permettant d’estimer le coût et la rentabilité de chaque canal digital. Par exemple, si les réseaux sociaux sont a priori un outil gratuit, le temps passé à alimenter une multitude de comptes professionnels correspond à une charge pour l’entreprise, qui doit correspondre à un retour sur investissement raisonnable.

 

Aujourd’hui, la communication cross-canal permet de véritablement développer des stratégies en ligne performantes et impactantes. Toutes les techniques d’utilisation des canaux digitaux sont enseignées à l’école PPA DIGITAL à l’occasion de ses cursus premium en alternance.

 

Il est important d’effectuer une consciencieuse veille des canaux digitaux : leur forme et leur utilisation varient d’un jour à l’autre dans la sphère d’Internet.

Quels sont les nouveaux business models ?

Actualité publiée le 4 septembre 2022

Schéma dynamique et en constante mutation, le business model s’apparente à un portrait des stratégies de développement d’une entreprise. Comment ont-ils évolué au regard des implications du digital dans l’économie d’aujourd’hui ?

 

Business model

Un business model : explication au sens traditionnel

 

Un business model, c’est un plan analytique visant à décrire la manière dont une entreprise fonctionne : livraison des articles, capitalisation de sa valeur, manière de gérer ses revenus, etc. Généralement, pour les créer, les professionnels utilisent des Business Model Canvas, des structures préconçues permettant de faire rapidement le point sur les stratégies de leur structure.

Il est communément admis que le business model se base sur trois ponts fondamentaux :

– Comment l’entreprise propose de la valeur.

– Comment la propose-t-elle.

– Comment gère-t-elle l’équation de son profit ?

 

Les nouveaux business model : suivre le cours du numérique

 

Loin d’être figé, il s’agit d’un schéma dynamique, qui a su parfaitement évoluer au regard des implications du digital. À ce titre, on a déjà vu de nombreux nouveaux business model émerger :

 

Le modèle Freemium

Ce nouveau business model consiste à proposer une modalité gratuite d’un service et une offre payante avec une grande valeur ajoutée. Le principe est de faire adhérer un maximum d’internautes à une interface gratuite pour ensuite les rediriger vers la version complète, dont les fonctionnalités plus poussées sont payantes (ou exemptes de publicités). C’est l’exemple du développement de YouTube, Dropbox, Skype ou encore Prestashop.

 

Le nouveau business model de l’abonnement

Dans ce nouveau schéma, les consommateurs paient pour un accès plutôt que pour la possession d’un article. En réalité, ce n’est pas un business model totalement innovant, il est déjà proposé par les activités de leasing ou équipements informatiques. Ce qui rend ce business model inédit, c’est le fait qu’il s’étende à une pluralité de secteurs, en raison notamment du Cloud. Tellement développé, ce nouveau business model a vu émerger un acronyme qui le désigne directement : le XaaS pour anaything as a service, qui fait référence au nombre colossal de services fournis sur le net en remplacement des propositions sur place (qui pourraient être les mêmes).

 

Les nouveaux business models basés sur la data

 

Les entreprises comprennent de mieux en mieux les implications de l’utilisation de leurs données. La valeur donnée à ces informations, ou plutôt à leur exploitation technique, a fait émerger un nouveau business model : de très nombreuses entreprises exploitent les data pour améliorer leurs processus, leurs offres et leurs modes de production. Ce NBM s’étend lui aussi à une pluralité de secteurs : de l’industrie 4.0 à l’hôtellerie, le transport public ou la santé.

 

L’économie collaborative : un nouveau business model hébergé en ligne

 

De très nombreuses entreprises collaboratives ont émergé grâce à la révolution digitale, proposant un nouveau business model inédit, comme c’est le cas de Uber, Airbnb ou encore Blablacar. Leurs activités sont basées sur la mise en relation directe de tous les acteurs de leur chaine de génération de valeur : du crowdsourcing (collecte des avis) au crowdfunding (levée de fonds) au crowdshipping (le transport de colis par les particuliers) en passant par le crowdretailing (communication via les réseaux sociaux) : elles offrent un service communautaire intégralement dématérialisé.

 

Grâce à l’enseignement de PPA DIGITAL, les étudiants de l’établissement savent comment anticiper l’émergence de nouveau business models et créer des schémas inédits, propres à développer des activités économiques dans la sphère numérique.

 

Le point commun de tous des nouveaux business model, c’est d’être centrés sur l’utilisateur et de proposer des produits dématérialisés.

Quel est l’impact de la révolution numérique ?

Actualité publiée le 29 août 2022

La révolution du numérique s’est propagée avec une rapidité fulgurante, touchant la moitié de la population mondiale en une vingtaine d’années. Cette expansion colossale a eu des impacts profonds sur les sociétés modernes, l’industrie et l’économie internationales qu’elle a littéralement bouleversées.

 

Revolution numérique

L’impact de la révolution numérique sur la société

 

Le numérique contribue à promouvoir l’égalité : la révolution digitale améliore la connectivité, rendant plus accessibles les plateformes commerciales et la version digitale des services publics. Les usagers du monde entier ont alors accès aux mêmes services quel que soit l’endroit où ils vivent.

 

La révolution numérique permet également de développer l’apprentissage dans des secteurs piliers de la société : la santé, l’accompagnement à la personne et l’éducation, notamment. En faisant appel à l’Intelligence Artificielle, on peut désormais mieux anticiper l’apparition de maladies graves (et sauver plus de vies). Les chirurgiens peuvent également s’entraîner sur des logiciels de pointe, développant considérablement leur minutie et leurs compétences. Il en va de même des potentialités de la formation à distance, qui viennent lisser les inégalités sociales en matière d’études supérieures.

 

Le numérique : une révolution pour l’emploi

 

Le marché de l’emploi, en stagnation jusqu’à présent, retrouve un second souffle avec l’apparition de nouveaux métiers engendrés par la révolution du numérique. Les modes de travail traditionnels sont désormais quasi obsolètes : même les emplois classiques se sont digitalisés. L’OIT (L’Organisation internationale du travail) considère que le numérique est un puissant outil pour un passage serein à une économie plus verte, qui pourrait créer près de 24 millions d’emplois supplémentaires dans le monde à l’horizon 2030.

 

Naturellement, la révolution du numérique et la disparition d’un certain nombre d’emplois inquiètent (et souvent à juste titre). La solution se trouve dans la formation professionnelle. Les entreprises comme les pouvoirs publics se doivent d’accompagner les salariés dans un cursus tout au long de la vie, qui privilégie l’actualisation des compétences au regard des avancées numériques.

 

Numérique et intimité : une révolution de la donnée

 

Jusque très récemment le traitement des données des internautes était utilisé à des fins marketing et/ou afin de développer les nouvelles technologies. Analyse des problèmes, suivi d’opérations techniques dans l’agriculture ou l’environnement ou paiement des factures étaient les principales raisons d’user des données personnelles.

 

Malheureusement, la révolution numérique a aussi permis le développement de pratiques frauduleuses en ligne, du piratage informatique et des cybermenaces en tout genre. Naturellement, la réglementation qui encadre la protection des données prend le pas et se développe considérablement, afin de rendre le numérique plus sûr et de tirer le meilleur parti de cette révolution.

 

Avec PPA DIGITAL, les étudiants bénéficient de tous les outils scientifiques, académiques et techniques afin de bien appréhender la révolution du numérique, ses enjeux et ses potentiels leviers de développement. Ils acquièrent une véritable compétence métier par le biais de stages en alternance et trouvent ainsi très rapidement un emploi à l’issue de leur formation.

 

La révolution du numérique touche à tous les secteurs de l’économie, de l’industrie et de la société. Même les médias sont impactés par le digital, en témoigne le colossal essor des réseaux sociaux et le développement récent du Multivers.

Comment améliorer l’expérience client grâce au digital ?

Actualité publiée le 18 août 2022

L’expérience client est indissociable des outils numériques et du recours au digital. Les stratégies marketing en ligne des entreprises permettent d’optimiser la satisfaction de leur client et de développer considérablement leurs activités. Comment, alors, usent-elles du digital comme moyen de développer leurs stratégies clientèle ?

 

Experience client

 

Digital et expérience client  : multiplier ses points de contact

 

Développer une stratégie tentaculaire, visant à multiplier les points de contact avec les clients est un excellent moyen de développer son expérience client dans le digital. Les entreprises le savent et se positionnent sur toutes les interfaces possibles : sites internet, blogs, réseaux sociaux, etc.

 

Le premier mode de contact qu’ont désormais les consommateurs avec leurs marques favorites, c’est via les canaux digitaux, l’utilisation du téléphone mobile en tête. Toute question est posée sur les réseaux sociaux, qu’il s’agisse d’une contribution sous forme d’avis / Commentaire ou d’une question directement posée au service client de la marque. L’expérience sur mobile est donc un point crucial à ne pas négliger pour optimiser son expérience client.

 

Parcours digital : l’optimisation de l’expérience client

 

Les entreprises doivent donc revoir l’intégralité de leur parcours client à la lumière d’une optimisation digitale : surf depuis les mobiles ou les tablettes, intuitivité du site internet, basculement facilité sur les réseaux sociaux et veille constante afin d’être actif sur les plateformes et de pouvoir répondre rapidement aux consommateurs (c’est le cas des chat bots, aux réponses instantanées rendues possibles par le recours à l’IA).

 

À titre d’exemple, les sociétés développent considérablement leurs interfaces d’assistance en ligne, car les consommateurs privilégient ce moyen de résolution de leurs problèmes à un appel téléphonique, désormais réservé à une très petite part de la population.

 

Les entreprises analysent donc les comportements de leur cœur de cible et cherchent à comprendre le parcours utilisateur et consommateur de leurs clients. En premier lieu, les équipes marketing dressent des personaes, des grands groupes de consommateurs définis par leur comportement, leurs attentes et leurs préférences.

 

Pour chaque groupe ainsi défini, elles tirent des études analytiques du parcours digital. Par exemple, les Millennials se renseignent majoritairement via leur mobile et sur les réseaux sociaux avant d’acheter un article. Une firme qui souhaite venir à l’encontre de ce public développera ses propositions d’interactions sur les plateformes sociales par le biais du community management ou en formant ses agents de contact.

 

Centraliser et affiner : la clé de l’expérience client digitale

 

Les entreprises utilisent désormais toutes des logiciels CRM (customer relashionship management), capables d’organiser dans une plateforme unique toutes les données à propos de l’expérience client nécessaires à tous les services d’une entreprise. Les tâches d’analyse du parcours client sont ainsi facilement automatisées et le recours parallèle à la Business Intelligence permet d’autant mieux connaître les grands profils de consommateurs.

 

Les techniques du CXM (Customer experience management) sont scrupuleusement enseignées au sein des parcours premium de PPA DIGITAL, en raison de leurs enjeux considérables pour le bon développement des activités en ligne des sociétés. Les étudiants de l’établissement bénéficient en parallèle de nombreux stages en alternance, qui leur offrent de véritablement se construire une compétence métier, propice à une bonne insertion professionnelle par la suite.

 

L’optimisation de l’expérience client digitale est un puissant facteur de fidélisation et de conversion de sa clientèle sur le web.

Qu’est-ce qu’une campagne de marketing 360° ?

Actualité publiée le 31 juillet 2022

Une campagne marketing à 360°, c’est une toute nouvelle approche qui associe tous les éléments de communication d’une marque. Le message à développer par l’entreprise est ainsi mis en cohérence sur tous ses canaux de communication et modulé en fonction des besoins de chaque canal de diffusion.

 

Marketing 360

 

Campagne marketing 360° : le concept

 

Le principe d’une campagne 360° est de développer des propositions marketing dans toutes les directions. Le concept est alors d’aller toucher les clients et les prospects là où ils se trouvent en utilisant leurs canaux de communication préférés (réseaux sociaux, post télévisé, podcasts, etc.).

 

Ce type de campagne vise à accroître la notoriété d’une société. Les clients et les prospects ont alors accès à de nombreuses options pour contacter la marque, être au fait de son actualité et connaître ses promotions.

 

Notons qu’en 2022, le marketing 360° se veut plus interactif, inclusif et vecteur d’expériences digitales personnalisées. Ce sont donc des campagnes qui requièrent un travail en amont en off-line cohérent avec les productions online développées par les services de communication des entreprises.

 

Quels sont les prérequis d’une campagne marketing 360° ?

 

Pour pouvoir baser sa stratégie de communication sur tous les canaux de diffusion pertinents pour une entreprise, il faut être en mesure d’identifier ces moyens de transmission du message de la marque. 

 

Pour sélectionner les canaux de communication, il faut bien connaître son public cible. Les marketeurs d’aujourd’hui définissent donc des personaes marketing : des grandes catégories de clients définis selon leurs profils de consommation, leurs préférences, leurs habitudes, etc.

 

Naturellement, une campagne de marketing 360° bien construite se base également sur des objectifs précis à poursuivre. Généralement, les directeurs marketing ont le choix entre trois options :

 

– L’awareness : l’objectif de la campagne est de mieux faire connaître la marque et de développer sa notoriété (notamment en ligne).

 

– Le lead generation : les techniques du marketing 360° viennent aider l’entreprise à trouver des prospects et à améliorer son taux de conversion.

 

– La fidélisation, dans ce cas de figure le marketing 360° permet d’entretenir ses relations avec son public.

 

Marketing 360° : des exemples de supports de campagne

 

Les entreprises qui pratiquent le marketing 360° ont recours à de nombreux supports de promotion, comme :

 

– Les newsletters, idéales pour poursuivre un objectif de fidélisation.

– Le blogging.

– La publicité online, vectrice de lead generation.

– Le street marketing et autres opérations événementielles promotionnelles.

– Le social media, qui développe l’awareness et le lead generation.

– La télévision, la radio, la presse et les autres médias traditionnels.

 

Avec PPA Digital, les futurs directeurs marketing des grandes multinationales apprennent tout des techniques du marketing 360°. Ils savent utiliser les nouveaux formats digitaux au même titre que les médias plus classiques.

 

Les campagnes marketing 360° se définissent par leur réseau tentaculaire de canaux de diffusion. Elles supposent aussi de bien maîtriser les concepts d’inbound et d’outbound marketing et c’est pour cette raison que seuls les experts sont en mesure de les mettre efficacement en place.

5 outils pour faire du marketing automation

Actualité publiée le 19 juillet 2022

Le marketing automation regroupe plusieurs outils permettant d’automatiser des tâches répétitives en vue de suivre des scénarios marketing plus performants. Il peut s’agir de suite d’e-mails personnalisés, de lead scoring ou encore de méthodes de tracking. Devenus incontournables dans le web marketing, quels outils d’automation choisir ?

  

Marketing automation

Marketing automation : top 5 des outils sur le marché

 

– HubSpot est incontournable pour créer des listes d’outils de marketing automation. Le produit intègre un logiciel très complet d’Inbound Marketing qui offre l’accès à une base de données de qualité propice à augmenter le trafic sur toutes les plages web d’une entreprise.

– LeadSquared est très utilisé par les petites et moyennes entreprises. Il offre un panel très complet de fonctionnalités : création de workflow, de landing pages ou traceur des leads sur le site web. Il peut être lié à Salesforce ou aux plus grands CMS du marché.

– Plezi est un outil de marketing automation créé par des Français. Il offre d’acquérir plus de leads grâce à une gestion plus intelligence de la diffusion des contenus. Il offre de créer des listes personnalisées, de faciliter les publications sur les réseaux ou d’analyser le contenu de vos canaux de communication.

– Hootsuite, c’est l’outil incontournable de l’automation sur les réseaux sociaux. Très utile pour développer de bonnes stratégies sur Facebook, Instagram ou Twitter, il présente une très grande facilité d’utilisation. Les posts peuvent être créés en avance et leur parution programmée avec une option d’amélioration par le robot, afin d’éviter la redondance dans les contenus.

– Zapier est un outil assimilation à un connecteur d’application d’automation marketing. Il permet d’améliorer sa gestion de plusieurs logiciels, comme Gmail, WordPress ou Mailchimp, par exemple. L’outil fonctionne sur le modèle d’une plateforme unique : s’il est nécessaire d’ajouter un contact au logiciel, il suffit de le faire une seule fois sur Zappier, qui se chargera d’effectuer l’ajout sur toutes les applications intégrées au logiciel.

 

Pourquoi maîtriser les outils du marketing automation ?

 

Choisir les bons outils de marketing automation représente pour les professionnels un gain colossal de temps et donc un accroissement de la performance de leurs stratégies. En effet, en automatisant certaines opérations de leurs opérations marketing, les web marketeurs peuvent gagner un temps précieux et ainsi mieux penser leurs positionnements.

Pour parvenir à sélectionner le ou les outils les plus propices à les accompagner dans leurs tâches professionnelles, les marketeurs du net doivent en premier lieu définir leurs besoins d’automatisation (qui varient en fonction des individus et des projets). En identifiant précisément leurs priorités, les professionnels sont en mesure de repérer les fonctionnalités indispensables de leurs outils de travail.

 

Cependant et en règle générale, il faut être attentif à :

– L’intégration de l’outil sur le CRM de l’entreprise ou à d’autres logiciels de web marketing.

– Les options d’accompagnement et de prise en main.

– L’adaptabilité des outils au marché de l’entreprise. (les professionnels B2C, B2B, ou e-commerce n’ont pas les mêmes besoins en raison de la diversité structurelle de leurs activités).

– Le respect du RGPD et de la législation du web.

 

Avec PPA Digital, les étudiants de ses cursus spécialisés peuvent essayer divers outils de marketing automation au sein même des meilleures agences du secteur, à l’occasion de stages en alternance.

Il est tout à fait envisageable de contacter le service client des éditeurs de logiciel de marketing automation afin de leur demander une démo gratuite d’un ou plusieurs mois

Quels sont les nouveaux métiers du marketing digital ?

Actualité publiée le 5 juillet 2022

Essentiel à l’établissement d’une bonne image de marque et d’une e-réputation positive, le marketing digital joue un rôle essentiel dans l’acquisition d’une audience en ligne. Vaste et transdisciplinaire, c’est un domaine qui regroupe une multitude de filières spécialisées et à ce titre, qui voit de nouveaux métiers émerger quotidiennement, en vue de répondre aux attentes des internautes et des professionnels. Zoom sur trois nouveaux métiers du marketing digital.

 

Nouveaux métiers digital

Comment expliquer l’émergence de nouveaux métiers dans le marketing digital ?

 

Le marketing digital couvre l’intégralité des interactions des internautes avec les marques sur Internet. Il est donc présent sur toutes les plateformes en ligne et dans tous les secteurs de l’économie et de l’industrie. Il vise à proposer aux internautes une expérience unique et optimisée, à capter leur attention et à leur fournir des contenus de qualité.

À ce titre, il s’adapte aux besoins et aux fluctuations du web, secteur en plein boom qui évolue au quotidien. Il comporte donc une multitude de métiers différents, comme :

– Le content manager.

– L’expert social media ou le community manager.

– Le responsable SEO/ SEA.

– L’UX Designer, etc

Ce qui explique l’émergence de nouveaux métiers, c’est la croissante technicité du monde du web. En effet, face à la montée en puissance des nouvelles technologies, chaque corps de métier qui compose le marketing digital se spécialise. Dans la formation comme la pratique professionnelle, il devient nécessaire de s’expertiser afin de maîtriser pleinement les outils logiciels d’une filière, les attentes des clients ou encore d’anticiper les futures mutations d’une filière.

 

Marketing digital : les nouveaux métiers à ne pas louper

 

Les étudiants désireux de faire carrière dans le marketing digital ont intérêt à s’orienter vers l’un des nouveaux métiers émergeants du secteur.

– L’analyste de données. De nos jours, les stratégies de marketing digital se basent sur le traitement des informations en la possession des entreprises. Les analystes de données spécialisés dans le marketing sont en mesure de définir des persona marketing, des profils de consommateurs extraits des informations récoltées par leur société.

– Le growth hacker, qui est un métier qui requiert de maîtriser le marketing et le développement. Il utilise tous les leviers potentiels de croissance de son entreprise en vue de toucher une audience plus large en prospectant en ligne des clients.

– SEO / SEA Director. Cet expert du net est en charge du bon référencement des plateformes de la structure pour laquelle il travaille. Le fonctionnement des algorithmes de recherche et des tendances du web n’ont aucun secret pour lui. Il est tout à fait capable d’utiliser tous les outils logiciels du domaine afin de faire croître les systèmes d’information de sa structure.

 

PPA Digital, conscient des nouveaux besoins des professionnels du secteur, intègre dans ses modules d’apprentissage des éléments offrant à ses étudiants de s’intégrer à tous les métiers du domaine.

 

Les métiers du marketing digital évoluent tous les jours, c’est pour cette raison que les professionnels du domaine effectuent de consciencieuses veilles du secteur et se forment régulièrement.

200